22 Septembre La fête dans nos régions La 1ère région militaire (Gao) Célèbre le 59ème anniversaire du Mali

La célébration du 59ème anniversaire de l’accession du Mali à l’indépendance s’est déroulée, le 22 septembre 2019 à la place d’armes du Camp Firhoun Ag Alinçar de Gao.
C’est dans une ambiance festive que les autorités administratives politiques et coutumières de la région de Gao ont célébré le 59éme anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté. La montée des couleurs, le dépôt de gerbe sur la stèle dédiée aux morts, la revue des troupes, et le défilé Civilo-militaire sont entre autres temps fort qui ont marqué les festivités.
Le directeur de cabinet, représentant le gouverneur de Gao, Cheick Fanta Mady Bouaré a rendu un hommage mérité aux pères de l’indépendance dont le combat et les sacrifices ont permis à notre chère Patrie de figurer parmi les nations libres et démocratiques.
Le commandant du secteur1 de l’opération ‘’DAMBE’’ le colonel Seydou Noumoutié Koné a exprimé sa gratitude aux forces partenaires pour les immenses efforts qu’elles ne cessent de déployer pour appuyer les FAMa dans lutte contre le terrorisme et l’insécurité au Mali.
Pour le défilé militaire, le ton a été donné par la fanfare suivi des femmes et veuves des militaires, les anciens combattants, de l’Administration pénitentiaire, la Garde Nationale, la Protection Civile, de la Police nationale, de la Gendarmerie, l’Armée de l’Air, l’Armée de Terre et les engins des forces armées et de sécurité.

Tombouctou : la 5eme région militaire commémore le 59 ème anniversaire de l’indépendance du Mali

Malgré l’insécurité, Tombouctou a célébré le 59ème anniversaire de la souveraineté nationale et internationale du Mali, le dimanche 22 septembre 2019. Par mesure de sécurité, cette fête s’est déroulée au camp fort Cheick Sidi Bekaye, en présence des autorités administratives, politiques et traditionnelles de la citée de 333 saints.

C’est sous le rythme de la fanfare que le gouverneur Amadou Ag Khoina, accompagné du Commandant de zone, le colonel Boubacar Yassanry Sanogho, a déposé une gerbe de fleur à la stèle dédiée aux militaires tombés sur le champ d’honneur. La remise de galons à 21 nouveaux promus et le défilé militaire effectué par les forces armées et de sécurité ont été les temps forts de cette célébration. Les anciens combattants, les veuves des militaires et les enfants des militaires ont aussi participé à cette journée commémorative.

Pour le gouverneur de la région, Amadou Ag Khoina, le 22 septembre est un grand jour de rappel historique, un jour mémorable pour tous les citoyens maliens. Il place cette journée sous le signe de la paix, de la cohésion sociale et de la citoyenneté. Il a affirmé que de l’indépendance à nos jours, le Mali a connu des périodes difficiles et depuis 2012, le pays est plongé dans une crise qui interpelle tous les maliens.

M. Ag Khoina invite à l’unité, à la cohésion sociale et à la lutte pour la paix. Il a remercié Barkhane, la MINUSMA ainsi que les forces armées maliennes pour tous les efforts consentis dans le cadre de la défense du territoire national, la protection des populations et de leurs biens.

Le commandant de zone, le colonel Boubacar Yassanry SANOGHO a rassuré que l’armée ne ménagera aucun effort pour la défense de la population et de l’intégrité territoriale.

Forces Armees Maliennes

59ème Anniversaire de l’indépendance du Mali

Des FAMa médaillées pour leur bravoure, dévouement et exemplarité

L’un des temps forts de la célébration du 59ème anniversaire de l’indépendance du Mali a été la décoration de 10 militaires par le président de la république IBK à la Place d’Armes du 20 Janvier 1961 à Kati. C’était le 22 septembre 2019. Les médaillés sont un officier supérieur, 2 caporaux, 2 sous-officiers subalternes et 5 sous-officiers supérieurs.

Le commandant Moussa Traoré de l’Armée de l’Air a été décoré de la médaille de sauvetage pour sa bravoure en secourant l’équipage de l’hélicoptère ayant fait un mauvais atterrissage lors des préparatifs du 20 janvier 2019 à Kati. Aussi, le commandant Traoré a éteint les moteurs de l’appareil, dans la fumée, afin d’éviter qu’il ne prenne feu.

Le sergent Adama Diarra de la 321ème CCAS et le maréchal des logis Moussa M. Coulibaly du GSIGN de la Gendarmerie nationale ont reçu la médaille des blessés le premier a été blessé dans une embuscade à Sindi et le second lors d’une patrouille à Sokolo(Ségou).

Le commandant de la Brigade Territoriale de Kati, l’adjudant chef major Moussa Diallo, les adjudants Boubacar Coulibaly du Génie Militaire et Modibo Diallo du 37ème RTE sont les médaillés du Mérite Militaire. Le commandant de Brigade de Kati est l’auteur de la plus grande saisie de drogue de toute l’histoire du Mali avec 5 tonnes de chanvre indien à Kolondiéba (Sikasso). A cela s’ajoute l’arrestation de trafiquants de drogue et de braqueurs.

L’adjudant Coulibaly du Génie et sa section ont été les premiers à batailler face aux terroristes sur le Pont d’Alatonna lors de la prise de Diabaly (Ségou) en 2013. Et l’adjudant Modibo Diallo s’est fait distingué sur plusieurs théâtres d’opération par sa bravoure en ravitaillant en carburant les hommes dans les zones dangereuses.

Enfin les caporaux Moussa I Keïta, Salif Kanté, l’adjudant Yacouba Kalakodjo du Génie Militaire et l’adjudant chef Alassane Keïta de l’Armée de l’Air ont reçu la Médaille Commémorative de Campagne.

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 ⁄ 9 =